L’intermodalité : le transport éco-responsable de demain !

Vous ne connaissiez pas ce terme d’intermodalité ? C’est tout à fait normal !

Habituellement utilisé uniquement dans le transport de fret (de marchandises), il devient aujourd’hui une réalité pour le transport de voyageurs en France et en Europe !

Un enjeu d’éco-responsabilité et de mobilité verte l’accompagne. Découvrez ce que c’est, comment l’intermodalité est mise en place et surtout, pourquoi est-ce possiblement l’avenir du transport urbain.

Aller, c’est parti !

L’intermodalité, c’est quoi ?

Avant toute chose, il faut bien définir l’intermodalité et surtout, la différencier du principe de multimodalité. Pas de panique, on vous déchiffre tout !

Définition d’intermodalité

Selon Wikipédia, l’intermodalité se définit comme suit :

L’intermodalité est l’utilisation de plusieurs modes de transport au cours d’un même déplacement. On parle plus spécifiquement de technologie et/ou d’autorité organisatrice différentes.

En d’autres termes, lorsque vous réservez un voyage en transports en commun, l’intermodalité se traduit par le fait de proposer des trajets combinant train et bus, bus et covoiturage, bus et navettes…

Pour avoir un exemple d’intermodalité, prenons le trajet Lyon – Amsterdam. En trajet direct, il vous faudra prendre soit l’avion soit le bus. Mais en combinant un bus Flixbus + un train SNCF par exemple, vous pourriez faire à la fois des économies d’argent, de temps et surtout réduire votre empreinte carbone. Le trajet pourrait s’articuler de la sorte : un bus de Lyon à Paris et un train Paris Amsterdam.

Mais comme nous l’avons énoncé précédemment, la notion d’intermodalité est à ne pas confondre avec la notion de multimodalité, qui s’en rapproche mais comporte des nuances.

Définition de multimodalité

Oui la multimodalité se différencie de l’intermodalité. Si vous ne connaissiez pas ce mot encore, sachez que vous le consommer très souvent. Encore une fois, prenons la définition que Wikipédia nous donne, afin de mieux comparer :

La multimodalité désigne la présence de plusieurs modes de transport différents entre deux lieux.

L’intermodalité consiste donc en l’utilisation de transports alors que la multimodalité correspond à l’existence d’une offre de transport pour un trajet choisi. C’est bien là la première différence entre ces deux notions.

Ensuite, l’intermodalité implique plusieurs transports dans un même trajet, là ou la multimodalité propose plusieurs transports différents pour un même trajet. Cependant l’offre de multimodalité est unique et directe. Impossible de créer de combinaisons de transports pour un trajet.

Vous avez tout compris ?

Oui ce n’était pas si sorcier, merci Jamie !

Comment mettre en place l’intermodalité ?

L’intermodalité, mise en place de façon intelligente, vous offrira un champ des possibles incroyable. En effet, grâce à cette notion mise en place, votre mobilité n’en sera que décuplée !

Pourquoi ?

C’est tout simple. Imaginons que vous ayez envie de faire un trajet Paris – Les Arcs en transports en commun.

Vous devrez réserver à la main votre train et/ou bus puis vous arranger pour faire correspondre au mieux votre trajet avec la réservation d’un taxi ou d’une navette afin d’atteindre votre station de ski… Un peu galère, vous ne trouvez pas ?

Et si l’on vous disait que toutes ces démarches et difficultés peuvent être simplifiées ?

Vous n’y croyez pas ? C’est vrai que nous non plus au départ, puis nous avons essayé… Et EURÊKA !

Tictactrip est LA solution à tous vos problèmes.

Il s’agit là d’un comparateur de transport, pionnier dans l’intermodalité. Plus simplement, c’est le seul et unique comparateur de transport aujourd’hui à proposer des combinaisons de ces-dits transports. Incroyable non ?

Reprenons alors l’exemple cité plus haut du trajet Paris – Les Arcs. Tictactrip vous propose le trajet d’un traite, réservable en totalité en quelques clics.

Le prix ? À partir de 131€​ pour une combinaison, au lieu de 111€ en bus.

Le temps de trajet ? 8h37​ pour Paris – Les Arcs, au lieu de 14h en bus.

Alors, vous commencez à entrevoir les possibilités ? L’intermodalité vous apporte la flexibilité ! Vous avez désormais le choix de privilégier, le prix ou le temps de votre trajet. Parfois même les deux puisque de nombreux trajets possibles sur Tictactrip n’existent nulle part ailleurs !

Mais Tictactrip, comment ça marche ?

Tictactrip est un comparateur de transport. L’entreprise propose et compare l’ensemble des offres de ses compagnies partenaires : SNCF, Flixbus, Blablabus, Ouigo, Blabacar…

Grâce à toutes ces données récupérées concernant les trajets proposés, l’algorithme de Tictactrip va calculer et permettre et de créer des combinaisons intelligentes de transport.

Les filtres présents sur Tictactrip proposeront alors de choisir le type de trajet qui vous correspond le plus : trajet le moins cher, trajet le moins long, trajet avec le meilleur rapport…

Pour un même trajet, le comparateur vous proposera des comparaisons entre les offres de bus directs, de covoiturage, de trains directs et des combinaisons intelligentes. Vous n’aurez plus qu’à faire votre choix !

Mais pourquoi l’intermodalité va avec mobilité durable ?

L’intermodalité au service de l’environnement

Pourquoi l’intermodalité est-elle au service de l’environnement ?

Vous le savez, chaque type de transport est plus ou moins respectueux de la planète, certain bien moins que d’autres !

Découvrons dans un premier temps les émissions de CO2 pour les différents types de transport.

Les émissions de gaz à effet de serre par type de transports

D’après le site Voyage Idées et notamment l’article sur l’Écotourisme et les méthodes de transport responsable, nous avons recueilli les chiffres qui suivent.

Prenons l’exemple d’un trajet Paris – Lyon et découvrons ensemble les émissions pas type de transport :

  1. Le TGV avec 1,49 kilogrammes de CO2​ sur l’ensemble du trajet. Pour avoir une idée de votre propre empreinte environnementale sur ce trajet, il faudra diviser ce chjiffre par le nombre de passagers. Autant dire que celui-ci doit être infime.
  2. Le bus avec 27,26 kg de CO2 émis​. Toute la différence s’explique par le temps de trajet. Le rapport émission/temps est donc vraiment très faible pour le bus, d’autant que cela devra être encore une fois divisé par le nombre de passagers… Bref, vous aurez une empreinte environnementale très faible !
  3. La voiture avec 79,49 kilogrammes de CO2​. Là, on se rend compte qu’il y a un soucis dans la consommation ! La voiture consomme et émet surtout, d’énormes quantités de gaz à effet de serre.

Vous le voyez très bien avec ces chiffres, les transports en commun sont donc très responsables de l’environnement, bien plus que la voiture par exemple et que l’avions, bien évidemment.

Certains acteurs sur internet vous proposerons de compenser votre empreinte carbone en payant un surplus afin de mener à bien des actes responsables. Renseignez-vous si cela vous intéresse !

En bref, vous l’aurez compris, combiner un bus et un train pour votre trajet vous offrira une superbe mobilité, bien plus flexible qu’avant, tout en respectant l’environnement ! Pourquoi ne pas faire le choix de l’intermodalité pour vos prochains voyage ?

exaronews
Je suis le créateur du site Exaronews.com. Je possède déjà quelques autres sites d'actualité et me passionne pour la liberté de la presse depuis que je suis en âge d'écrire sur les magazines participatifs.

Plus de cet auteur

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles Correspondants

Derniers articles

Toulouse : comment sont les toits dans cette région de France ?

Toulouse est une région particulière qui ne cesse d’attirer les touristes et les investisseurs. C’est une charmante ville avec des caractéristiques particulières. En effet,...

Pourquoi faire peindre vos ardoises afin de rénover votre toiture ?

Quand on parle de rénovation et d’entretien de toiture en ardoises, on pense souvent au nettoyage et au démoussage, on oublie souvent la peinture...

Le problème de porte claquée, qu’est-ce que c’est ?

Que la porte soit claquée par un coup de vent ou que vous l’avez claqué par accident alors que la clef est à intérieur....

Vous souhaitez reçevoir nos dernières actualités ?

Entrez simplement votre adresse mail pour rester informé.