Quel arbre fruitier peut-on mettre dans un jardin de ville ?

Pour ne pas empiéter sur les terres agricoles, les grandes villes ont tendance à fortement se concentrer. Ainsi, si vous avez la chance de disposer d’une maison avec un jardin, il est fort à parier que celui-ci est petit. Pour autant, il ne vous est pas impossible de planter des arbres fruitiers. Lesquels privilégier pour un petit espace ?

Quelle forme choisir pour votre fruitier ?

En raison de la taille modeste de votre jardin, vous n’avez pas la possibilité de planter un arbre de taille normale. Il vous faut donc vous tourner vers des fruitiers greffés volontairement pour réduire leur développement. Comme le souligne à juste titre le site Jardin Ecolo, la plupart des grandes surfaces (Leclerc, Lidl, etc) proposent des quarts de tige ou des gobelets au moins 2 fois par an à des prix inférieurs à une vingtaine d’euros.

Alors, quelle différence entre ces deux formes ? La seule différence est la hauteur à laquelle a été greffé votre fruitier. En effet, qu’il s’agisse d’un pommier ou d’un cerisier, sans intervention de la main de l’homme, les premières branches à l’âge adulte sont généralement situées aux alentours de 1,60 m à 1,80 m. L’intervention du jardinier consiste à réduire la hauteur du tronc pour que les premières branches se situent donc bien plus bas.

Quand le greffage est situé à 1,20 m, on parle de demi-tige. Pour un jardin de ville cela peut-être une alternative intéressante. Toutefois, mieux vaut privilégier le quart de tige qui est greffé au maximum à 80 cm de haut ou le gobelet dont les branches partent dès 50 cm du sol.

Quel impact sur la production ?

Les jardiniers amateurs qui plantent pour la première fois un arbre greffé bas pensent qu’ils auront des fruits moins gros. Cette idée est toutefois sans fondement. En effet, la seule modification apportée est la réduction de la hauteur du tronc. Pour le reste, votre poirier nain, votre abricotier nain ou votre cerisier nain se développe de façon tout à fait normale. Cela signifie donc que les fruits que vous obtiendrez seront exactement identiques à ceux que vous auriez pu attendre d’un arbre qui n’aurait subi aucune intervention.

En revanche, il est exact de dire que votre récolte sera forcément moins généreuse. Mais c’est uniquement parce que votre prunier ou votre pommier va voir son développement freiné. Par conséquent, si les fruits sont tout aussi gros et savoureux, ils seront en revanche moins nombreux.

Dans tous les cas, cela reste un vrai plaisir que de manger des fruits fraîchement cueillis sur l’arbre, y compris quand on a un jardin de ville.

exaronews
Je suis le créateur du site Exaronews.com. Je possède déjà quelques autres sites d'actualité et me passionne pour la liberté de la presse depuis que je suis en âge d'écrire sur les magazines participatifs.

Plus de cet auteur

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles Correspondants

Derniers articles

Faut-il acheter ou faire construire sa maison ?

Parmi les nombreuses décisions qu’on est tenu de prendre au moment de devenir propriétaire, il y a celle de choisir entre l’achat ou la...

L’intermodalité : le transport éco-responsable de demain !

Vous ne connaissiez pas ce terme d'intermodalité ? C'est tout à fait normal ! Habituellement utilisé uniquement dans le transport de fret (de marchandises), il...

Concessionnaire de voitures haut de gamme : pourquoi le choisir ?

Les voitures de luxe sont aujourd’hui prisées pour leur design, leur confort et leur qualité. Elles permettent de profiter d’une expérience sur route mémorable...

Vous souhaitez reçevoir nos dernières actualités ?

Entrez simplement votre adresse mail pour rester informé.