Coronavirus : on a frôlé la pénurie de préservatifs

La pandémie de covid 19 qui a durement impacté la France et l’Europe a eu des conséquences parfois inattendues. En effet, alors que les personnes étaient confinées chez elles, de nombreuses ruptures de produits ont été signalées. Parmi les plus surprenantes, celle qui concerne les préservatifs masculins.

Une conséquence inattendue du confinement mondial

En raison de la propagation rapide et meurtrière du coronavirus, de nombreux pays ont décrété un confinement des populations afin de les protéger. Cette situation a engendré de nombreuses difficultés de réapprovisionnement. Parmi les plus surprenantes régulièrement signalées, une possible pénurie de préservatifs. Tout du moins, il s’en est fallu de peu pour qu’on ne puisse plus en trouver dans les distributeurs, en pharmacie ou dans les grandes surfaces.

Comme le souligne ce blog dédié au couple, cette possible rupture dans l’approvisionnement a été signalé par le PDG de Karex Berhadest. Le nom de cette entreprise ne vous signifie peut-être rien, mais il s’agit ni plus ni moins du plus gros fabricant au monde de condoms. À elle seule, cette entreprise et ses 3 sites de production localisés en Malaisie représentent 30 % de la production mondiale. De nombreuses marques connues comme Skyn y font fabriquer l’essentiel de leur gamme.

Le problème, c’est que ce pays comme beaucoup d’autres, est placé en confinement. Les machines sont stoppées depuis des semaines, les travailleurs ne pouvant se rendre sur leur lieu de travail.

Toutes les production asiatiques de préservatifs à l’arrêt

On peut donc se dire que cela n’a rien d’alarmant en soi puisque ce fabricant ne pèse que 30% et qu’il reste donc encore 70% de la production qui ne passe pas par lui. Il y a donc théoriquement de la marge.

Si sur le papier cela ne pose donc aucun problème, la réalité est bien différente. En effet, mondialisation oblige, ce sont les pays asiatiques qui concentrent l’essentiel de la production mondiale. Bien évidemment, ces pays ont été les premiers impactés par le virus venu de Wuhan. Parmi les concurrents de la Malaisie pour la fabrication de préservatifs, il y a principalement la Chine, la Thaïlande et l’Inde. Malheureusement, ces trois nations n’ont pas été épargnées par le Covid 19. Elles font même partie de celles qui ont été les premières touchées et confinées. De fait, la production mondiale a été arrêtée pendant des semaines.

Alors, rupture ou pas rupture ? Non, les stocks ont permis d’éviter une pénurie, mais la chaîne d’approvisionnement reste tendue. Des manques devraient apparaître dans les rayons car les chaînes de production ne reprennent que très lentement. Ce qui est à craindre, c’est que un continent comme l’Afrique soit bien approvisionné et que l’épidémie de SIDA connaisse un boom.

Mylène Malandre
Salut les amis, je suis Mylène et je suis collaboratrice sur Exaronews depuis ses débuts. Je suis fonctionnaire d'ans l'administration fiscale mais j'ai une véritable passion pour l'écriture et les débats contemporains.

Plus de cet auteur

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles Correspondants

Derniers articles

Toulouse : comment sont les toits dans cette région de France ?

Toulouse est une région particulière qui ne cesse d’attirer les touristes et les investisseurs. C’est une charmante ville avec des caractéristiques particulières. En effet,...

Pourquoi faire peindre vos ardoises afin de rénover votre toiture ?

Quand on parle de rénovation et d’entretien de toiture en ardoises, on pense souvent au nettoyage et au démoussage, on oublie souvent la peinture...

Le problème de porte claquée, qu’est-ce que c’est ?

Que la porte soit claquée par un coup de vent ou que vous l’avez claqué par accident alors que la clef est à intérieur....

Vous souhaitez reçevoir nos dernières actualités ?

Entrez simplement votre adresse mail pour rester informé.