Lombricompost bio, l’or vert produit par les vers de terre

Pour rempoter quelques plantes d’intérieur, pour donner un coup de fouet à vos dahlias ou pour avoir de beaux légumes au potager, un substrat riche doit être utilisé. Vous avez l’habitude pour cela d’utiliser un terreau ? Découvrez dans ce cas le lombricompost !

Qu’est ce que le vermicompost ?

Le vermicompost ou lombricompost est le résultat de la dégradation de déchets verts par les lombrics. Il ne s’agit pas des gros vers de terre que l’on peut rencontrer quand on bêche la terre, mais de deux espèces que l’on trouve dans les dix premiers centimètres du sol :

  • le ver de Californie (Eisenia endreï) qui est d’une couleur rouge sombre soutenue. Il se nourrit principalement des résidus fraîchement tombés au sol ;
  • le ver de fumier (Eisenia foetida) dont la couleur varie du jaune au rouge tigré. Il doit son nom au fait qu’il se délecte des matières en décomposition comme le fumier.

L’un comme l’autre sont facilement reconnaissables car ils sont bien plus annelés que l’asticot « classique ».

Ces invertébrés sont des gloutons infatigables qui peuvent manger jusqu’à une fois leur poids chaque jour. Ce qui n’est pas digéré, et donc qui est évacué par le lombric, forme ce que l’on nomme le lombricompost ou vermicompost.

Lombricompost : quels sont ses atouts ?

La couleur sombre de ce substrat fait immédiatement penser au terreau. Mais la comparaison s’arrête là. En effet, le vermicompost est bien plus riche en micro-organismes. Or, on sait que ce sont ces derniers qui font vivre votre terre et rendent les minéraux qu’elle renferme assimilables par les plantes.

En un mot, cette faune invisible à l’œil favorise le développement du système racinaire et de la partie aérienne des végétaux. Cette croissance peut être de +40% par rapport à l’utilisation d’un terreau classique.

Utilisation au jardin d’agrément

Le vermicompost peut être utilisé pour stimuler toutes les plantes du jardin d’agrément. Il est notamment fort utile si vous réalisez un semis de pelouse. Dans ce cas, le dosage idéal est de 1 kg à 2 kg /m² à mélanger avec la terre de surface.

Par ailleurs, vous pouvez également en ajouter quelques poignées mélangées avec la terre de votre jardin pour le rempotage ou le repiquage à la place du terrau. Enfin, il peut être utilisé comme amendement au pied des rosiers, fleurs et autres buissons déjà en place à raison de 200 g à 400 g par m².

Utilisation au potager ou au verger

L’emploi du lombricompost au potage ou au verger est évidemment recommandé, notamment si vous replantez des fraisiers, des framboisiers, des tomates ou autres plantes potagères.

Il est également indispensable pour réussir vos semis à qui il apportera tous les nutriments nécessaires. Pour cela, recouvrez simplement d’un peu de vermicompost. Attention toutefois à ne pas avoir la main trop lourde.

Où s’en procurer ?

Aujourd’hui, les boutiques généralistes n’en proposent pas systématiquement, loin de là. En revanche, vous en trouverez aisément chez les spécialistes de la permaculture et du jardinage bio.

Vous pouvez également le produire vous-même. Cela nécessite toutefois du temps et un espace dédié à cet effet. C’est en revanche l’occasion de valoriser vos déchets verts. Pour en savoir plus sur comment faire votre propre lombricompost, rendez-vous sur https://www.consommerdurable.com/2009/12/comment-faire-du-lombricompost/.

Plus de cet auteur

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles Correspondants

Derniers articles

Nos conseils pour optimiser votre référencement naturel

Quand les internautes réalisent une recherche sur Google, l’ordre d’apparition des résultats n’est pas le fruit d’hasard. En effet, ce moteur de recherche les...

Des économies pour votre entreprise grâce à la gestion documentaire.

Les entreprises de gestion documentaire peuvent vous accompagner dans une optique de réduction de vos coûts et de respect des normes.

Comment trouver un bon avocat?

Choisir un bon avocat, c'est comme choisir n'importe quel autre produit ou service. Il est préférable de faire des recherches approfondies pour vous aider à prendre une décision éclairée. Cet article vous donne les clefs pour bien choisir.

Vous souhaitez reçevoir nos dernières actualités ?

Entrez simplement votre adresse mail pour rester informé.